Leçons de Noël

Leçons de Noël
  (Luc 2: 8-20)
Par: Pr. José Antonio da Silva Pontes
Version Française: Suely Maia Pereira da Silva
Message pour la Soirée de Noël 2017.

Introduction:
Noël c’est l’accomplissement d’une ancienne promesse de Dieu à l’humanité. Le Noël du Christ fut le grand événement de l’histoire: à tel point qu’elle se divise en avant Jésus-Christ (av. J.-C.) et après Jésus-Christ. Noël c’est l’accomplissement d’anciennes prophéties de l’Ancien Testament. Nous en allons mentionner quelques-unes:
“C’est pourquoi le Seigneur lui-même vous donnera un signe:Voici que la jeune fille est enceinte, elle enfantera un fils et lui donnera le nom d’Emmanuel.” (Esaïe 7:14)
“Car un enfant nous est né, un fils nous est donné, et la souveraineté (reposera) sur son épaule; on l’appellera Admirable, Conseiller, Dieu puissant, Père éternel, Prince de la paix.” (Esaïe 9:5)
“Et toi, Béthléhem Ephrata, toi qui es petite parmi les milliers de Juda, de toi sortira pour moi celui qui dominera sur Israël et dont l’origine remonte au lointain passé, aux jours d’éternité.” (Michée 5:1)
Noël c’est la plus grande expression de l’amour de Dieu. La Bible enregistre que Jésus vint dans ce monde comme cette expression, comme la plus grande preuve de l’amour de Dieu envers les hommes.
“Car Dieu a tant aimé le monde qu’il a donné son Fils unique, afin que quiconque croit en lui ne périsse pas, mais qu’il ait la vie éternelle.” (Jean 3:16)
Qu’est-ce que nous pouvons apprendre des bergers de Béthléhem? Quelles leçons pouvons-nous en tirer?

I – Les bergers allèrent à la recherche de Jésus (v.15, 16)
“Ils y allèrent en hâte et trouvèrent Marie, Joseph, et le nouveau-né dans la crèche.”
Ce geste indique une réponse à Dieu. Jésus était parmi les hommes, mais il leur fallait faire un pas pour arriver jusqu’à lui.
Quelques choses très importantes arrivèrent pour cette recherche:
1er) Premièrement, “… ils quittèrent” leurs troupeaux.
Nous aussi, en ce Noël, nous devons quitter quelques choses pour nous approcher du Seigneur.
“Puis il appela la foule avec ses disciples et leur dit: Si quelqu’un veut venir après moi, qu’il renonce à lui-même, qu’il se charge de sa croix et qu’il me suive.” (Marc 8:34)
Jésus quitta tout pour nous, pourquoi donc, nous ne renonçons pas à tout ce qui empêche la personne du Christ de devenir plus réel en nous? Il nous faut quitter tout ce qui nous attache, tout ce qui ne nous permet pas de comprendre le vrai sens du Noël.
Pour beaucoup de gens Noël c’est une bonne table, ce sont des cadeaux, c’est le rassemblement familial et tant d’autres choses.
Noël c’est le Christ en nous. C’est vivre avec lui, pour lui et par lui.

2ème) “Ils y allèrent en hâte…”
Ils ne perdirent pas de temps, il n’en furent pas réduits aux conjectures; ils quittèrent le domaine des théories pour embrasser la pratique.
Beaucoup de gens aiment l’Evangile, apprécient les enseignements bibliques, sont des amis de l’église, mais ne font pas le pas de décision à côté de Jésus-Christ. Comme les bergers de Béthléhem, il nous faut aller d’urgence à la rencontre de Jésus et l’adorer en esprit et en vérité. Sans avoir aucune doute, sans rien questionner.
Faisons attention à cette première réalité du texte biblique: Noël c’est la rencontre de la créature avec le Créateur, du pécheur avec le Saint, du perdu avec le Sauveur. La Bible nous dit:
“Prenez mon joug sur vous et recevez mes instructions, car je suis doux et humble de coeur, et vous trouverez du repos pour vos âmes.” (Matthieu 11:29)
“Cherchez l’Eternel pendant qu’il se trouve; invoquez-le, tandis qu’il est près.” (Esaïe 55:6)
Jésus est parmi nous. Sa présence apporte la paix, le repos, la joie.

3) Parce qu’ils “allèrent”, ils “trouvèrent”.
La Bible dit que celui qui cherche, trouve.
Ils n’en furent pas déçus. Ils réussirent: ils partirent et ils le trouvèrent, ils partirent et ils virent le Sauveur. Comme les bergers, allons tous aujourd’hui et maintenant à la rencontre du Sauveur merveilleux – Jésus.

II – Ils annoncèrent Jésus (v.17)
“Après l’avoir vu, ils racontèrent…”
Noël est témoignage.
1) Nous pouvons dire que ces bergers furent les premiers missionnaires du Noël;
2) Ils ne furent pas contentés seulement de voir le Sauveur, mais ils allèrent le proclamer, l’annoncer, témoigner de lui;
3) Son message provoca un vrai impact! Le texte nous dit:
“Tous ceux qui les entendirent furent dans l’étonnement…” (v.18)
Cela ne fut pas un message sans vie, sans puissance. Mais, un message rendu dans la puissance du Saint-Esprit.
4) Notre rencontre avec le Christ merveilleux ne nous permet pas de rester indifférents. Quand nous rencontrons le Prince de la Paix, nos coeurs sont embrasés, nos âmes sont en flammes, et nous ne nous taisons plus. Nous devons dans tout temps proclamer, témoigner de Jésus, qui naquit en nous, en apportant la vie, la paix et l’espérance aux hommes.
III - “…en glorifiant et louant Dieu…” (v. 20)
“Et les bergers s’en retournèrent en glorifiant et louant Dieu…”
1) Noël suscite (crée?) dans l’homme ce sentiment de louange et de glorification à Dieu.
2) Maintenant les bergers vivaient dans une nouvelle perspective de vie: ils quittèrent la vie routinière, ils abandonèrent le trivial, cassèrent le traditionnel; leurs vies, maintenant, avaient trouvé la raison d’exister, et donc ils louaient Dieu. C’est Noël! Jésus naquit! À lui l’honneur et gloire! Il est le Seigneur, notre Rédempteur!

Conclusion:
Avec les bergers nous apprenons les leçons suivantes:
a) Noël c’est rencontre, rencontre avec le Christ, le Sauveur;
b) Noël c’est témoignage, c’est proclamation, c’est vie, c’est raconter au monde les bonnes nouvelles du salut dans la personne du Fils de Dieu;
c) Noël c’est nouvelle vie, c’est quitter la routine et découvrir en Christ celui qui nous satisfait vraiment!
Que Dieu vous bénisse! Amen!

Note: Le Pr. José Antonio da Silva Pontes est le Pasteur titulaire de la Première Eglise Baptiste de Bento Ribeiro, à Rio de Janeiro, Brésil, et Professeur d’Histoire.